• Vincent - Ayurveda Ardèche

Perdre du poids: Les 4 piliers pour y parvenir.

Mon expérience de thérapeute m'a permis de cibler 4 bases essentielles pour vous donner les meilleures chances de perdre du poids. Avec bienveillance, mais sans complaisance.


La mentalité "régime", à la poubelle.

Si vous voulez perdre du poids, mais aussi transformer votre vie, en ayant plus d'énergie, en vous sentant bien avec vous-même, en étant en bonne santé, et en mettant le stress de côté, il faut tout d'abord sortir de la mentalité régime. De nombreuses personnes se mettent non seulement une pression énorme, et échouent à cause de cela. Dans le meilleur des cas, elles obtiennent des résultats qui ne tiennent pas dans la durée.

Ayurveda Ardèche - J'arrête les régimes populaires
Adieu Régime populaire !

Par mentalité régime, j'entends: "se motiver, s'emballer, SUR UNE COURTE DURÉE, pour une méthode plus ou moins à la mode, afin de perdre les kilos en trop". Au cours des années passées, vous avez peut-être essayé plusieurs méthodes différentes, sur de courtes périodes. Puis vous avez baissé les bras. Finalement vous avez probablement repris vos kilos, si ce n'est plus.

Soyons clair: Si vous avez suivi ce qu'on appelle aujourd'hui des régimes, ça n'est pas vraiment étonnant. Je vous rappelle les chiffres:

96% des régimes populaires échouent.

Inutile de vous en vouloir si vous avez échoué dans votre tentative, c'est simplement que vous n'êtes pas sur la bonne piste.

Perdre du poids et être en bonne santé, ça n'est pas un sprint, c'est une course de fond. Perdre du poids et être en bonne santé ne passe pas par de la violence envers vous-même en vous infligeant des diètes et du sport intensif sur de courtes périodes. C'est encore moins la chirurgie avec les anneaux, sleeve ou autre by-pass gastriques.

J'écris "perdre du poids, ET être en bonne santé"... Mais en réalité, être en bonne santé vous amène tout naturellement à avoir le poids qui vous correspond, selon votre constitution.

Qu'est-ce qu'être en bonne santé? Le premier secret c'est qu'un bonne santé ne sera jamais le fruit des régimes ponctuels sans bienveillance.

La santé est le résultat de toutes les facettes de nous-mêmes et de notre existence: habitudes alimentaires, hygiène de vie, activités physiques, émotions, pensées et croyances, déséquilibres dans votre métabolisme ou au niveau hormonal, etc.

Il ne s'agit absolument pas de vous imposer de perdre 10 kg en un mois, puis de lâcher les rennes et de reprendre 15 kg derrière. Il s'agit de viser un changement de mode de vie sur le long terme, en étant beaucoup plus à l'écoute de vous-même, beaucoup plus bienveillant, bienveillante.

Je vous cite au passage une phrase très claire du professeur Colin Campbell, dont j'ai déjà parlé:

"le régime alimentaire qui permet de perdre du poids à court terme doit être celui qui crée et maintient la santé à long terme."

Or internet déborde de régimes qui peuvent éventuellement faire perdre du poids à court terme mais détériorent la santé à long terme (voir aussi cet article: ICI) et, en plus, entrainent très souvent la reprise du poids.

Donc plutôt que l'approche "régime" qui n'est pas tenable dans la durée et qui détériore votre santé, je vous suggère vraiment de vous intéresser aux approches de santé qui vous prennent en compte dans votre totalité. C'est le cas par exemple de l'Ayurveda, la médecine traditionnelle indienne, qui propose une approche globale, douce et intelligente. A condition d'être accompagné par un thérapeute compétent, c'est une approche qui permet d'améliorer, puis de préserver votre santé sur le long terme, et par conséquent de perdre du poids de manière naturelle, au contraire des régimes à la mode qui n'apportent qu'anxiété, stress et échecs.

Mettre du bon sens dans votre vie, base indispensable.

Vous l'avez compris, vouloir perdre 10 kg en un mois avec un régime à la mode puis revenir aux vieilles habitudes, ça ne peut pas fonctionner. Chercher une plante ou un médicament miracle qui fasse perdre du poids sans rien changer à sa vie, ça ne fonctionne pas non plus.

Perdre du poids sans envisager de remettre en question vos habitudes alimentaires, votre style de vie, sans apprendre à connaître votre corps, sans comprendre votre rapport à la nourriture, sans reconnaître vos failles émotionnelles... Cela ne tiendra pas.

Développer le bon sens c'est déjà comprendre très clairement :

On ne peut pas espérer des résultats différents en faisant toujours la même chose, ou en pensant toujours de la même manière. En semant toujours les mêmes graines, vous obtiendrez toujours la même récolte.

Ensuite, pour bien comprendre les bases, je vous propose une petite visualisation:

Voyez dans votre tête à quoi ressemble un américain qui mange des burgers tous les midis.

Voyez à quoi ressemble le français qui est très porté sur la charcuterie, le fromage et la "bonne bouffe" au quotidien et qui n'a jamais fait de sport?

Et maintenant voyez à quoi ressemblent les gens dans des sociétés traditionnelles où les céréales, les légumineuses et les légumes sont à la base de l'alimentation?

Ayurveda Ardèche - vieillir en bonne santé
Vieillir heureux et en bonne santé

Chacun fait ce qu'il veut, je me garde bien de juger, sans quoi je changerais de métier.

Mais ces images simples montrent que l'alimentation et le mode de vie ont un impact évident sur l'aspect et la santé d'une personne.

On a tous l'image de l'américain obèse, qui souffre certainement de diabète et qui risque l'infarctus à 45 ans. Et on a tous aussi celle du vieux japonais centenaire qui est encore lumineux après une vie à cultiver et à manger principalement des légumes et du riz.

Ces images simples déclarent haut et fort quelque chose de totalement indiscutable: alimentation et activité physique font partie des bases essentielles de la santé.

Mais attendez la suite… Ca n'est pas si simple!




Un secret: Ce "quelque chose" qui entrave le bon sens.

C'est là que nous entrons dans le sujet qui fait probablement fuir beaucoup de personnes motivées à mincir. Personne ne peut nier la logique et le bon sens de ce qui est écrit au point précédent.

Alors, qu'est-ce qui pourrait nous empêcher d'appliquer ce bon sens, si simple, dans nos vies?

Qu'est-ce qui nous fait perdre notre intelligence au profit de compulsions néfaste pour notre santé? Qu'est-ce qui nous fait agir à l'encontre de ce que nous voulons vraiment, au fond, pour notre bien?

Parmi 96% des personnes qui échouent, selon les statistiques, à perdre du poids, bien des femmes et des hommes ont butté plus ou moins consciemment sur ce point:

Si nous n'allons pas voir dans notre passé, dans nos émotions, dans notre rapport à nous-même, aux autres, et à la nourriture, la perte de poids va s'avérer très difficile. Elle rencontrera bien des obstacles, des sabotages, des abandons.
Ayurveda Ardèche - Eclairer ses parts d'ombre
Explorer ce qui se passe sous la surface

Il n'y a pas de réponse tout faite dans ce domaine. Chaque personne qui souhaite progresser, avancer dans sa vie, ne peut pas faire l'impasse sur son inconscient. Alors c'est un chemin d'observation bienveillante, de conscience de soi-même, qui s'ouvre devant nous. "Tiens, là, j'ouvre mon placard avec l'intention de prendre un carré de chocolat. Cinq minutes plus tard, c'est une tablette réduite de moitié qui retourne à sa place. Pourtant je sais que ça ne colle pas avec ce que je veux. Et pourtant, je le fais. Et je me sens mal, dans cette division. Je m'en veux!"

Qui agit en moi? Voilà une question qui ouvre des portes vers une potentielle liberté. De l'inconfort, certes, car nous nous aventurons dans l'inexploré, l'inconnu, en soi-même. Mais mettre en lumière ces parts cachées dans l'ombre est source de joie. C'est un grand bol d'air, une promesse de renouveau, de renaissance.

Comment s'y prendre? En mettant d'abord des mots clairs sur ce que je veux vraiment. Une intention limpide. Puis en voyant ce qui, en moi, entrave ma possibilité d'atteindre ce que je veux vraiment. A partir de là, il me semble indispensable d'être accompagné-e pour garder le cap.

Changements, efforts et PLAISIR

En parallèle de cette intention claire, à mesure que votre inconscient est mis en lumière afin de vous libérer de compulsions néfastes pour votre santé, des changements, un cadre doit progressivement être mis en place.

La première étape si vous voulez perdre du poids et avancer vers une vie plus saine, c'est de changer votre alimentation. Céréales complètes, légumes, légumineuses, et des matières grasses de bonne qualité, c'est la base. Attention, je ne dis pas de manger que ça et d'éliminer le reste. Je dis que ça doit être la fondation, ce qui domine dans votre alimentation. C'est la nourriture adaptée pour l'être humain. La baguette de pain blanc, la confiture pleine de sucre, le pain au chocolat, le burger-frites, les plats préparés, la viande aux antibiotiques élevée aux OGM, les légumes en boîte, la charcuterie, le Nutella, etc, etc, ne peuvent pas donner la santé à un être humain.

Voix du petit diable: "Ouais mais attends, tu rigoles, il est où le plaisir dans tout ça si tu nous enlèves ce qu'il y a de meilleur!?"

D'accord, d'accord. Je comprends bien cette question. Premièrement, je n'enlève rien à personne, chacun fait ce qu'il veut.

Ensuite, au delà de cette réaction humaine, vous savez qu'il y a du vrai. Perdre du poids, changer ses habitudes alimentaires, n'est vraiment pas facile. Cela demande du temps, des efforts, de la persévérance, mais aussi d'être accompagné-e.

Il m'arrive de manger des burgers, de me faire une tartine de Nutella avec ma fille, et bien sûr de faire des repas bien arrosés avec des amis. Ca m'arrive aussi de manger des raviolis (bio!) en boite avec une baguette parce que j'ai pas pris le temps de faire mon pain et que je n'ai absolument pas le courage de faire la cuisine. Mais, tout ça ne représente qu'une petite part de mes habitudes, alors qu'il y a 15 ans, c'était la base. Et ça fait une grande différence.


Voilà qui nous mène à un thème vraiment important: Les efforts et le plaisir.

Je vais vous citer une phrase de Mark Twain, un artiste, comique et écrivain mort en 1910, qui me fait sourire et qui tombe à pic pour le thème que je veux développer ici:

"Le meilleur moyen de rester en bonne santé, c'est de manger ce que vous ne voulez pas manger, de boire ce que vous ne voulez pas boire, et de faire des choses que vous n'aimez pas faire".

Nous sommes nombreux à nous poser la question existentielle suivante: "Pourquoi ce qu'il y a de meilleur, c'est ce qu'il y a de plus mauvais pour ma santé?"

C'est vrai que ça serait plus sympa, un monde dans lequel on ferait des cures de frites maison, avec ketchup mayo suivies de chocolat pour être en bonne santé... dans ce monde idéal, nous ferions très occasionnellement la fête avec du quinoa et des carottes vapeur.

Mais malheureusement la santé nous demande l'inverse. Ne m'en voulez pas de le rappeler, je n'y suis pour rien! (rire) Nous sommes là, en permanence, entre plaisir et efforts. Si nous tombons du côté obscur du plaisir, nous culpabilisons et notre corps nous le rappelle. Si on tombe du côté obscur de l'effort nous devenons tristes, et parfois sectaire en prime.

Je vous propose un juste milieu (encore du bon sens!).

Cela commence déjà par définir votre intention: Est-ce que vous visez la perte de poids et la santé comme une priorité dans votre vie? Ou est-ce que le plaisir dominera et que la santé passera au second plan? Il n'y a pas de piège dans cette question. Vous avez vraiment le choix, vous n'êtes obligé-e à rien. Personne n'a à vous juger si vous choisissez de manger au MacDo tous les jours. C'est un choix qu'on est tous libre de faire.

Cela dit, si vous choisissez la santé, c'est quand même une bonne nouvelle pour vous et ceux qui vous aiment. Et ce que je propose c'est un équilibre juste entre les efforts et le plaisir, et même un peu plus que ça.

Ayurveda Ardèche - Oser le plaisir
Savoir savourer pleinement

D'un point de vue, cela implique de faire des petits efforts constants pour aller vers la santé mais, en même temps, ne pas vous frustrer, et savoir lâcher la bride. Et SURTOUT apprécier le plaisir, sans culpabilité. Je m'offre ce plaisir, consciemment, et je l'apprécie pleinement. Autrement dit, au moment plaisir, je n'avale pas mes pâtisseries marocaines en 10 secondes chrono pour échapper à la culpabilité, mais bien au contraire, j'assume et j'apprécie sans me dire que c'est mal. C'est le seul moyen de faire de ce moment de plaisir une satisfaction, un instant nourrissant. Etonnamment, plus ce moment est satisfaisant et nourrissant, moins vous aurez le besoin d'y retourner, puisque vous êtes satisfait-e, et nourri-e.

Parfois, finalement, nous ne sommes pas tant satisfait-e et nourri-e. Si on ne se sent pas très bien après coup, insatisfait-e, c'est probablement que ça n'était pas ce dont on avait vraiment besoin. C'était peut-être du remplissage. Ca ne valait pas forcément la peine de succomber au plaisir. C'est ainsi que l'on chemine, petit à petit, consciemment, entre le vrai désir à satisfaire et ce qui est de l'ordre du remplissage, de la compulsion. Cela n'est ni satisfaisant, ni dans l'axe de notre intention de perdre du poids et d'être en bonne santé. C'est pourquoi ce remplissage, nous devons apprendre à la fois à l'écouter et à l'éviter.

Ensuite, ce que je trouve génial et plein d'espoir, et que je vis aujourd'hui, c'est que ce qui pouvait être un effort énorme et une privation il y a 10 ans, est maintenant simple, évident et sans effort. J'ai vraiment pris conscience de ce qui me faisait du bien et ce qui me faisait du mal.

J'ai appris avec le temps que bien des plaisirs dans la nourriture ne valait pas la chandelle, simplement parce que le prix est trop élevé en énergie, en santé, pour un instant si éphémère.

Par exemple j'ai vite compris que boire du vin sur du fromage le soir affectait mon sommeil, et mon énergie le lendemain, sans parler du nez bouché. Même si j'aime beaucoup ça, j'en consomme désormais très peu et je les garde pour les bonnes occasions en privilégiant la qualité et en prenant le temps d'apprécier pleinement.

Donc les efforts, c'est au départ, un peu comme une fusée qui utilise énormément de carburant pour décoller. Au début, ça n'est pas facile, ça demande beaucoup d'efforts. Puis si nous comprenons bien, consciemment, pourquoi nous faisons ces choix, si nous sommes persévérant-e, au bout d'un moment on ne peut plus parler d'effort: cela devient une évidence. Ainsi, un peu comme la fusée, une fois l'effort de décollage accompli, avancer ne nous demande plus, ou presque plus d'énergie.


Savoir demander de l'aide

Je vais conclure en parlant d'un dernier point qui peut vraiment faire la différence pour vous.

Vous savez déjà peut-être d'expérience que perdre du poids et le stabiliser n'est pas si simple.

Et je pense aujourd'hui que le meilleur conseil que je puisse donner, c'est de vous faire accompagner par quelqu'un de compétent, qui a une approche globale de la santé. Pour moi aller voir un diététicien, cela n'est pas suffisant. Il me semble indispensable d'être accompagné par un thérapeute qui prend en compte toutes vos composantes et qui vous propose un ensemble d'approches cohérentes qui vont dans la direction de la perte de poids et de soutenir votre santé, notamment par l'alimentation mais aussi par l'activité physique, le style de vie, la phytothérapie, l'accompagnement psychologique, et les soins du corps.

Vincent Coirié, Praticien en Ayurvéda, Ayurvéda en Ardèche

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout